MANAGER = COMPRENDRE SES COLLABORATEURS

Couple_parle_129312101_-_Copie.png

Je fais suite à mes trois articles sur le salaire psychologique, des trois mercredis passés. Fabien Renou, sur le journal du net, du 14/05/2012, nous fait un reportage sur cette idée, du comment motiver ses collaborateurs sans les augmenter.

Après avoir parlé de la notion d’exigence, du fait de lâcher la bride, de l’amélioration des compétences, et de la mise en sens, j’évoque aujourd’hui la notion de connaître ses collaborateurs.

« Pour impliquer ses équipes, un manager doit faire preuve de psychologie afin d’actionner les bons leviers de motivation Car tous les collaborateurs ne réagissent pas de la même façon.

L’une des principales lignes de fracture dans les équipes est liée à l’âge. « Les méthodes classiques de motivation que sont la carotte et le bâton ne fonctionnent plus avec les jeunes de la génération Y, souligne Régis Duchamp. Sauf pour une partie de cette tranche d’âge dont le seul objectif est de devenir riche, les jeunes de moins de 30 ans ne sont pas vraiment motivés par l’argent. » Résultat : « un manager dont l’équipe présente des âges divers doit prendre en compte les attitudes différentes entre les jeunes et les seniors », renchérit Robert Ollivier.

Mais les classes d’âge ne font pas tout. « Il y a aussi des différences de personnalités, poursuit Robert Olliver. Certains sont plus enclins à prendre des risques, à se passionner, à se comporter en pionnier. » Une même dose d’autonomie en grisera certains et en paralysera d’autres. A vous de cerner l’attitude de votre équipe. »Certains collaborateurs sont plus enclins à prendre des risques »

Enfin, il faut aussi faire preuve de lucidité sur la situation vécue par les collaborateurs. « Lorsque l’on demande à certaines équipes d’évaluer le niveau d’autonomie des collaborateurs de 1 à 10, on remarque bien souvent des vrais écarts d’appréciation entre les managers et les équipes, raconte Frédéric Rey-Millet. Montrez-vous à l’écoute de votre équipe, cela reste le meilleur moyen de comprendre ce qui motive vos collaborateurs. »

C’est, selon moi, la base du management : connaître ses collaborateurs. Vous pouvez parler de management participatif, paternaliste ou autoritaire, mais le plus important, c’est avec qui ? L’idéal est d’adapter un de ces styles de management aux personnes avec qui vous travaillez.

Vous voulez gagner ? Commencez par connaître et comprendre vos collaborateurs : son histoire, ses valeurs, ses ambitions, le sens qu’il met dans son travail… Ensuite, vous adapterez un style de management perspicace et efficace.

C’est beaucoup de travail de personnaliser son approche ? Oui ! C’est bien pour ça que le métier de manager est un vrai métier, et non pas un métier annexe, de son métier opérationnel. Quand la plupart des entreprises auront compris cet état de fait, nous aurons beaucoup plus de résultat !

GS

Photo : http://www.realites.com/realites/carrieres/notre-vision-rh/