LE SOUCI DU DETAIL

bielsa1.jpg

On dit souvent qu’au plus haut niveau, ce sont les détails qui font la différence. Si c’est le cas, les détails deviennent alors essentiels !

L’olympique de Marseille s’apprête à accueillir un nouvel entraîneur Argentin : Marcelo Bielsa. Surnommé « El loco » (le fou), cet entraîneur est réputé pour être obsédé par les détails et la minutie de son travail.

Sur le site Gentside sport, un article résume une heure de vidéo sur Youtube et analysé par Eurosport. Il en ressort trois points essentiels : Il fait une étude complète du club qu’il va entraîner, il fait une observation individuelle des joueurs qu’il va entraîner, et il analyse l’environnement du club et le championnat. Il veut tout connaître. Extraits :

L’étude complète du club qu’il va entraîner

« Lorsqu’il signe avec un club, « El Loco » commence d’abord par analyser toutes les données de l’équipe pour avoir un panorama complet de son fonctionnement. Il répertorie dans un premier temps toutes les informations qu’il peut récupérer sur l’année précédant sa venue. Il dresse un bilan de l’ensemble des matchs de la saison (en compétition et amicaux), avant de passer au visionnage. Avant de débuter avec l’Athletic Bilbao, Bielsa a vu pas moins de deux fois les 42 matchs officiels de l’équipe !

Il passe ensuite à la phase tactique, celle qu’il préfère : analyse des schémas de jeu habituels, de la manière de tirer les coups de pieds arrêtés, des choix faits en fonction de l’adversaire. Autant de données qu’il répertorie sur son ordinateur pour avoir toutes les cartes en main. Au cours de l’analyse du club, il ne se limite pas seulement aux matchs. Marcelo Bielsa est un homme qui aime tout maîtriser. Ainsi, il prend le temps de découvrir tous les locaux dont dispose l’équipe, en observant également les conditions d’entraînement et de préparation : la qualité de la pelouse, le dortoir du centre de formation, la salle de musculation… Il va même jusqu’à étudier le réfectoire, considérant qu’il est important que ses joueurs partagent leurs repas ! »

L’observation individuelle des joueurs

« Le deuxième point primordial de la méthode Bielsa est la connaissance des joueurs qu’il s’apprête à diriger. Dans la vidéo analysée par Eurosport, le coach argentin explique qu’avant son arrivée à Bilbao, il a constitué une fiche détaillée de l’ensemble des footballeurs qu’il peut avoir à sa disposition, à savoir l’effectif de base, mais aussi les jeunes du centre de formation, et même les joueurs qui sont en prêts. 

Sur une fiche individuelle, Bielsa possède donc toutes les données possibles et envisageables sur un joueur : âge, poids, taille, salaire, anciens clubs, nombre de sélections, blessures… mais aussi sa ville d’origine, sa situation familiale ou encore le nombre de jours de vacances qu’il a eu l’année passée ».

L’analyse de l’environnement et du championnat

« Dernier axe d’étude mis en avant par Marcelo Bielsa : l’observation du championnat et des adversaires auxquels il aura affaire, pour parfaitement comprendre dans quel environnement évolue son équipe. L’Argentin passe ainsi beaucoup de temps à analyser le jeu de ses futurs adversaires et rédige plusieurs fiches sur eux: l’équipe type, l’entraîneur, les tactiques employées lors de chaque journée de la saison précédente. « Ceci est le premier signe de respect d’un entraîneur qui découvre une nouvelle compétition et qui aspire à diriger l’un de ses acteurs« , explique t-il.

Enfin, le dernier point d’étude de Bielsa, et celui qui le passionne le plus, est l’observation de la culture locale du club et de la ville dans laquelle il va évoluer. Avant d’arriver à Bilbao, il avait ainsi lu et étudié de nombreux ouvrages sur l’histoire de la ville, de ses habitants et même sa musique. Il prend aussi en compte le profil géographique du lieu, le climat qu’il considère comme une donnée fondamentale pour la préparation physique de son équipe. Il aime aussi comprendre la culture de club, c’est à dire l’histoire de ses supporters, le style de joueurs qu’ils apprécient le plus, le poids des agents… »

Bielsa n’est pas fou ! Il est juste professionnel. Il sait, que le résultat n’est qu’une conséquence des actions mises en œuvre. Alors, avant de parler d’objectif de résultat, il fait ! Affaire à suivre…

Bon WE

GS

Photo :