LE FAMEUX « RELÂCHEMENT » DANS LE SPORT…

chant.jpg

S’il y a un mot que les sportifs emploient assez souvent c’est le mot « relâchement ». Mais ils ne parlent pas du relâchement physique, qui peut être bénéfique pour bien réaliser certains gestes, ils parlent surtout du relâchement psychologique.

Nous avons encore un exemple aujourd’hui dans l’Equipe, avec l’interview de Clément CHANTÔME (joueur du Paris Saint germain), lorsqu’il évoque la situation actuelle de son club :  » On ne s’attendait pas à vivre cette période délicate et il faut maintenant se reprendre en main. En fait, il y a eu un relâchement inconscient du groupe parce qu’on a pris la première place en L1 assez rapidement et parce que ça se passait bien en ligue des champions… ».

Alors pour quelles raisons ils se sont relâchés? Parce qu’ils jouent et s’expriment qu’en fonction du résultat. Du coup, lorsqu’ils ont un « pseudo résultat », ils se relâchent, car l’objectif est atteint. Mais c’est le lot de 95% des équipes, d’où leur irrégularité chronique.   

Le haut niveau, ça n’est pas ça. Le haut niveau c’est la régularité. Mais pour être régulier il faut avoir des objectifs de performances et être ambitieux. Il faut dépasser l’ambition de gagner, pour aller vers l’ambition d’être excellent. Le résultat ne sera qu’une conséquence…

Il y a du boulot…

Photo :